fbpx

Les particularités du vin naturel

Le caractère pétillant

Les vins naturels sont parfois pétillants. Cela peut surprendre l’amateur non averti, en particulier lorsqu’il s’agit d’un vin rouge. Les vigneronnes et vignerons mettent parfois leurs vins en bouteille avec le gaz carbonique issu de la fermentation. Le gaz carbonique protège en effet le vin et constitue ainsi une alternative naturelle aux sulfites. Il ne s’agit donc pas d’un défaut. Le vin peut être bu avec ce côté pétillant ou, si le pétillant devait déranger, mis en carafe et secoué afin que le gaz carbonique s’échappe rapidement. Cela lui donnera du même coup l’occasion de s’aérer et de dégager de nouveaux arômes.

Les parfums des vins naturels

Les vins naturels émettent parfois des parfums qui peuvent surprendre, voire déranger les amateurs non avertis. Si de fortes odeurs sont par exemple tolérées pour les fromages, elles le sont moins pour le vin. La plupart du temps, il s’agit d’odeurs de réduction (champignons, animal, écurie, etc). De manière simplifiée, la réduction est le contraire de l’oxydation ; le vin a manqué d’oxygène. La vigneronne ou le vigneron ayant renoncé à l’utilisation des sulfites pour protéger son vin de l’oxydation, il l’a protégé contre tout contact avec l’oxygène. Il ne s’agit donc pas d’un défaut. Le vin peut être bu tel quel ou, si ces odeurs devaient déranger, mis en carafe afin qu’elles s’échappent rapidement. Une fois encore, cela lui donnera du même coup l’occasion de s’aérer et de dégager de nouveaux arômes.

Robe trouble et présence de dépôts

Les vins naturels sont souvent troubles et contiennent parfois des dépôts. C’est plutôt bon signe. Cela résulte du fait qu’ils ne sont ni filtrés ni collés. En effet, les vigneronnes et les vignerons n’ont, par exemple, pas utilisé de blanc d’œuf ou de gélatine pour éliminer les particules en suspension et n’ont pas non plus utilisé de bentonite pour le clarifier. Il ne s’agit donc pas d’un défaut.

Température de conservation

Dans la mesure où ces vins n’ont pas été neutralisés par des produits chimiques et l’adjonction massive de sulfites, ils conservent un caractère vivant. Par conséquent, ils sont plus sensibles à la température que les vins conventionnels. Il convient donc de les garder à une température n’excédant pas 15°C.

Temps de garde

Lorsqu’ils disposent des propriétés générales d’un vin de garde, les vins naturels peuvent être conservés tout aussi bien que les vins conventionnels. Contrairement aux idées reçues, le fait qu’ils soient plus sensibles à la température n’implique pas qu’ils ne puissent pas vieillir. deraisin indique les temps de garde potentiels pour chaque bouteille.